DAMIEN CHEVALLIER

First name: 

DAMIEN

Last name: 

CHEVALLIER

CV: 

--

Main field of expertise: 

Marine Conservation

Specialized in: 

Biodiversity
Biology
Climate change
Conservation
Habitat conservation/management

Geographic region: 

Caribbean

Name of organisation: 

CNRS IPHC

Type of organisation: 

Governmental/public administration

Main project your organisation is involved with, in relation to (sub)tropical biodiversity: 

Suivi satellitaire de tortues marines s’alimentant dans les Antilles Ce projet propose de mettre en place une étude comparative de l’écologie en mer des deux principales espèces de tortues marines s’alimentant dans les Antilles françaises : la tortue verte Chelonia mydas et la tortue imbriquée Eretmochelys imbricata. Il sera basé sur un suivi télémétrique par GPS reliés par ARGOS. Il permettra en particulier de déterminer l’aire de répartition et le comportement de plongée en phase d’alimentation, ainsi que les routes suivies au départ en migration. L’objectif est d’identifier et de caractériser les différents habitats exploités par les animaux pour apporter une aide à la décision en termes de gestion et de conservation des espaces et des espèces. Ce projet, mené en partenariat avec les institutions locales concernées, s’inscrit dans les actions du plan de restauration des tortues marines des Antilles françaises.

Les écosystèmes marins comptent parmi les systèmes les plus productifs du globe, mais leur fonctionnement, et en particulier le rôle de la biodiversité marine, restent mal connus. Dans le contexte actuel de changement global (intensification des activités humaines, changements climatiques), l’étude de l’influence de la variabilité environnementale sur le fonctionnement et la dynamique de populations des différents échelons trophiques est à la base des modèles prédictifs de la distribution et de l’abondance des ressources vivantes. La biodiversité ne pouvant être étudiée dans son ensemble, des espèces indicatrices tels que les grands vertébrés marins permettent de faire un diagnostic d’état, d’enregistrer les changements voire de prévoir l’évolution du système. L’étude de l’écophysiologie, c'est-à-dire des réponses physiologiques, morphologiques, comportementales et écologiques de ces espèces à la variabilité environnementale et trophique peut ainsi apporter des informations nouvelles pour une meilleure connaissance des écosystèmes marins, nécessaires à l’élaboration de stratégies de gestion et de conservation des espaces et des espèces. La Guyane accueille 5 espèces de tortues marines, proches phylogénétiquement, présentant un cycle biologique similaire et fréquentant des sites de ponte parfois identiques. Les 3 principales espèces s’y reproduisant (la tortue verte Chelonia mydas, la tortue luth Dermochelys coriacea et la tortue olivâtre Lepidochelys olivacea) se situent à des échelons trophiques très différents (respectivement herbivore, planctonophage et carnivore) et sont donc sous l’influence des conditions environnementales à des niveaux variables. Les tortues marines peuvent, de ce fait, constituer des bio-indicateurs potentiels du fonctionnement et de l’état des différents échelons trophiques, à la base des modèles dynamiques des réseaux trophiques et des modèles de dynamique de populations, nécessaires à l’estimation de leur statut de conservation. Les tortues marines sont considérées en danger d’extinction à l’échelle mondiale, en particulier du fait des interactions létales avec les pêcheries. Les tortues marines sont ainsi des espèces emblématiques ayant un rôle privilégié dans la prise de conscience du public et dans les prises de décisions des institutions de tutelle vis-à-vis de la protection de la nature. Ces études ont pour objectifs de répondre à deux grands axes prioritaires du Plan National de Restauration des tortues Marines de Guyane (DEAL-Guyane 2012) : - consolider le suivi démographique des tortues marines de Guyane en améliorant les connaissances sur l’écologie de ces espèces au cours de leur cycle de reproduction et de migration ; - évaluer et réduire l’importance des captures et mortalités dans la pêcherie dans les eaux du plateau Guyano-Brésilien.

Good practices your organisation could share on tropical and subtropical sustainable biodiversity management: 

Topic: 

Gestion de la Pêche, Ecologie-biologie des tortues marines,

Purpose: 

1. Évaluer et réduire l’importance des captures et mortalités dans la pêcherie dans les eaux des Antilles et des Caraïbes. 2. Consolider le suivi démographique des tortues marines des Antilles en améliorant les connaissances sur l’écologie de ces espèces au cours de leur cycle de reproduction et de migration.

Methodology implemented: 

Mise en réseaux des acteurs à l'échelle des Antilles et de la Caraïbe.

Existing results: 

Mise en place de pratiques de pêche en accord avec la biologie des tortues marines et autres espèces. Création de réserves maritimes en cohésion avec les activités professionnelles (pêche, tourisme marin, etc.).